1 Synchronisation de owncloud avec votre PC, tablette ou smartphone

Un client de synchronisation sert à ce que le contenu d'un répertoire d'un PC, smartphone ou autre, ainsi que celui de votre serveur owncloud, soient en permanence identiques avec la version la plus récente de chaque fichier, quelles que soient les modifications faites à partir du PC ou du smartphone. On peut installer un client de synchronisation sur un ou plusieurs PC en fonction de ses propres besoins.

1.1 Installation du client de synchronisation

La documentation officielle se trouve sur https://doc.owncloud.org/desktop/2.2/installing.html

Installez sur votre PC le paquet du client de synchronisation pour owncloud, avec sa documentation, soit par l'application synaptic, soit par :
# apt-get install owncloud-client owncloud-client-doc

La version actuelle (2.2.2) est donc installée.

Avant d'exécuter l'assistant d'installation du client, créez votre utilisateur owncloud : dans votre navigateur, connectez- vous à votre site owncloud en mode administrateur ; dans le bandeau noir en haut et à droite, cliquez sur le menu personnel de l'utilisateur, puis sélectionnez « Utilisateurs » ; créez un groupe pour votre utilisateur, puis un nom d'utilisateur, son mot de passe, et un volume maximal pour tous vos fichiers. Puis déconnectez-vous de owncloud.

ATTENTION : à ce stade de l'installation, votre serveur Owncloud n'est pas encore sécurisé, ainsi que le serveur Apache. IL NE DOIT DONC ABSOLUMENT PAS ÊTRE VISIBLE DEPUIS L'INTERNET. Pour cela, vérifiez que le routeur de votre réseau local ne contient AUCUNE règle de translation d'adresse (NAT) relative à l'adresse de votre Raspberry dans votre réseau local (ici, 192.168.1.5, à moins que vous en ayez défini une autre).

Sur votre PC, dans un terminal, créez le répertoire de synchronisation :
$ mkdir /home/votre_chemin complet/synchro_owncloud

Puis dans un terminal, lancez l'assistant de configuration :
$ owncloud

La fenêtre de l'assistant s'affiche :

  • renseignez-y l'adresse URL de votre site ( actuellement, http://192.168.1.5/owncloud/ , sauf si vous en avez décidé autrement ) ;
  • à la fenêtre suivante, renseignez le nom d'utilisateur pour owncloud et son mot de passe ;
  • à la fenêtre suivante, choisissez le nom du répertoire local ( /home/votre_chemin complet/synchro_owncloud ) en cliquant sur le champ et en le sélectionnant dans le gestionnaire de fichiers qui s'est affiché. L'option « Garder les données locales » doit être sélectionnée (évidemment, car vous ne voulez pas les perdre ! ) ; puis cliquez sur « Connexion » ;
  • la fenêtre suivante affiche « Tout est configuré ! » ; si cela n'a pas été fait auparavant, vous pouvez cliquer sur l'un des deux boutons « Ouvrir owncloud dans le navigateur » ou « Ouvrir le répertoire local », sinon cliquez sur « Terminer » ;
  • la synchronisation commence ; l'appliquette de owncloud-client s'est affichée entre-temps dans le bandeau de contrôle de votre bureau : elle permet d'accéder à la gestion du client, c'est à dire de configurer, constater l'activité, mettre en pause ou non les synchronisations.

1.2 Vérification de la synchronisation :

Dans votre navigateur, connectez-vous sur owncloud avec le nom d'utilisateur et son mot de passe définis plus haut : la page « Fichiers » de votre utilisateur s'affiche, et elle est pour l'instant vide de fichiers.

Dans le gestionnaire de fichiers de votre PC, copiez-collez un fichier vers le répertoire de synchronisation /home/votre_chemin complet/synchro_owncloud ; puis dans le navigateur, rafraîchissez la page de owncloud ( dans Firefox, par CTRL-R ) : le même fichier doit y être présent.

Dans la même page, cliquez sur le bouton carré contenant une flèche ; un gestionnaire de fichiers apparaît ; sélectionnez-y un fichier dans un répertoire quelconque de votre PC puis validez : ce fichier apparaît dans owncloud. Vérifiez qu'il est aussi présent dans le répertoire de synchronisation /home/votre_chemin complet/synchro_owncloud de votre PC.

La synchronisation fonctionne donc dans les deux sens.

Fermez l’appliquette owncloud par un clic-droit puis « Quitter Owncloud ».

1.3 Lancement automatique du client de synchronisation

Pour éviter d'avoir à entrer « owncloud » dans un terminal à chaque démarrage du PC, configurez votre session utilisateur pour que le client de synchronisation démarre avec chaque session. Puis fermez votre session et redémarrez-la : l'appliquette du client de synchronisation doit s'afficher dans le bandeau de contrôle de votre bureau.

2 Accès aux fichiers de owncloud par WebDav à partir de votre PC

WebDAV est un protocole de communication avec un serveur ; il permet d'écrire sur votre serveur, au lieu de seulement lire ses fichiers ; il est implémenté dans Apache sous forme d'une extension au protocole HTTP.
Voir aussi https://doc.ubuntu-fr.org/davfs2 pour Ubuntu et http://ajclarkson.co.uk/blog/auto-mount-webdav-raspberry-pi/ pour Debian.

La procédure suivante a été validée sur des systèmes Debian Jessie et Debian Buster pour ce qui est du PC où est monté le répertoire du cloud.

2.1 Préparation du serveur Apache

Dans le serveur Apache de votre Raspberry, activez les modules dav, dav_fs et dav_lock :
$ sudo a2enmod dav
$ sudo a2enmod dav_fs
$ sudo a2enmod dav_lock

puis redémarrez le serveur apache 2 :
$ sudo service apache2 restart

Pour info, vous pouvez lister les modules déjà chargés par apache2 :
$ sudo apache2ctl -M

2.2 Montage de owncloud dans l'espace utilisateur dans votre PC :

Dans votre PC, installez le paquet davfs :
# apt-get install davfs2

Il est possible de réaliser un montage en mode administrateur, mais cela est dangereux en termes de sécurité. Le montage dans l' espace utilisateur est donc le mode d'utilisation normal que vous DEVREZ utiliser ( sans les permissions de l'administrateur ).

Configurez davfs2 pour autoriser les utilisateurs standards :
# dpkg-reconfigure davfs2
qui retourne :
« Autoriser les utilisateurs non privilégiés à monter des ressources WebDAV ? »
et sélectionnez « OUI ».

Créez un répertoire de montage de owncloud dans votre répertoire personnel :
$ mkdir /home/votre_répertoire_personnel/montage_owncloud

Définissez le montage du répertoire de owncloud dans le fichier /etc/fstab par :
# nano /etc/fstab
en ajoutant les deux lignes :
# Mon montage WebDav
http://192.168.1.31/owncloud/remote.php/webdav/ /home/votre_répertoire_personnel/montage_owncloud davfs rw,user,noauto 0 0

Notez que nous avons spécifié ici l'option noauto ; en effet, lors du démarrage de votre PC, le montage des volumes par l'exécution du fichier /etc/fstab est fait AVANT l'initialisation de la connexion réseau, donc un montage avec l'option auto ne fonctionnerait pas.

Ajoutez votre identifiant utilisateur au groupe davfs2 :
# adduser votre_identifiant_utilisateur davfs2

puis vérifiez le résultat par :
# cat /etc/group
ou bien, pour afficher seulement les lignes concernant davfs2 :
# cat /etc/group | grep dav

Vérifiez que le montage et le démontage fonctionnent correctement :
# mount /home/votre_répertoire_personnel/montage_owncloud
Vous pouvez alors voir les répertoires de owncloud dans un gestionnaire de fichiers. Démontez le répertoire de owncloud pour la suite :
# umount /home/votre_répertoire_personnel/montage_owncloud

2.3 Montage de owncloud en mode automatique :

Pour que le montage se fasse automatiquement il faut qu'il connaisse le répertoire de montage de owncloud, l'utilisateur de owncloud et son mot de passe : cela se fait par le fichier .davfs2/secrets.

Créez le répertoire de configuration du montage .davfs2 (c'est un répertoire caché, avec un point devant) dans votre répertoire personnel :
# mkdir .davfs2

Puis copiez les fichiers de configuration dans ce répertoire :
$ cp /etc/davfs2/davfs2.conf .davfs2
# cp /etc/davfs2/secrets .davfs2 (en mode administrateur)

Spécifiez votre utilisateur et votre groupe pour ce fichier :
# chown votre_identifiant_utilisateur:votre_groupe .davfs2/secrets

Vérifiez si les permissions de ce fichier sont à 600, c'est à dire en lecture et écriture (rw) uniquement pour son propriétaire, c'est à dire votre utilisateur :
$ ls -al .davfs2

Pour le fichier secrets, vous devez obtenir (sauf pour la taille et la date du fichier, évidemment) la ligne :
-rw--- 1 votre_identifiant_utilisateur votre_groupe 2760 août 21 18:34 secrets

Si ce n'est pas le cas, faites-le :
# chmod 600 .davfs2/secrets

Définissez dans le fichier secrets le répertoire de montage de owncloud, l'utilisateur de owncloud et son mot de passe :
# nano .davfs2/secrets
et ajoutez-y la ligne :
/home/votre_répertoire_personnel/montage_owncloud utilisateur_owncloud mot_de_passe_utilisateur_owncloud

Comme le montage de votre répertoire owncloud n'est pas encore automatique (option noauto dans /etc/fstab), vous devez le rendre automatique après l'établissement de la connexion réseau. Le fichier /etc/rc.local est tout à fait adapté pour faire cela avec les systèmes utilisant système d'initialisation SysVinit. Pour ceux utilisant le système d'initialisation Systemd, le fichier /etc/rc.local n'existe pas. On peut le créer et configurer son exécution, mais le faire proprement tout en en respectant le fonctionnement de systemd n'est pas si simple : on peut à la place utiliser un planificateur de commandes comme cron ou anacron, ce dernier étant le plus facile.

Systèmes utilisant SysVinit :
Le montage automatique par /etc/rc.local se fait par la commande :
# nano /etc/rc.local
Insérez-y la ligne :
mount /home/votre_répertoire_personnel/montage_owncloud
en étant bien sûr de l'insérer avant la ligne :
exit 0

Systèmes utilisant Systemd :
Installez le paquetage anacron, si ce n'est déjà fait :
# apt-get install anacron
Par la commande :
# nano /etc/anacrontab
Insérez la ligne :
1 1 cron.1daily mount /home/votre_répertoire_personnel/montage_owncloud

Dans les deux cas, fermez votre session utilisateur et relancez-la.

Dans votre gestionnaire de fichiers, un périphérique « montage_owncloud » apparaît dans la liste des périphériques.

Vous pouvez alors sélectionner un fichier, afficher son contenu comme usuellement, le modifier et l'enregistrer. Votre partage Webdav est opérationnel.